Art

« Que faire puisque Dieu n’a pas voulu nous créer pour un métier, mais pour un art ? »

Marguerite Burnat-Provins

Citations (cliquez pour plus d'informations)

Citations en lien avec la conception de l’art de Marguerite Burnat-Provins, tirées de diverses lettres écrites à des amis ou connaissances, et de quelques-unes de ses œuvres.

Années de formation (cliquez pour plus d'informations)

Marguerite est née dans un milieu bourgeois et cultivé. Ses grands-oncles maternels étaient peintres. En 1891, la jeune fille quitte Arras pour Paris sur les conseils d’Édouard Detaille, peintre académique français. Elle y demeurera jusqu’en 1896.

Influences (cliquez pour plus d'informations)

À l'image de beaucoup d'artistes de son temps, les compositions de Marguerite Burnat-Provins oscillent entre Symbolisme, Art nouveau et Japonisme.

École de Savièse (cliquez pour plus d'informations)

En 1898, elle rencontre le peintre Ernest Biéler, qui lui fait découvrir le village de Savièse (Valais). Elle y séjournera tous les étés, jusqu’en 1907, et y peindra des paysages et des scènes de la vie montagnarde.

Art hallucinatoire (cliquez pour plus d'informations)

En 1914, au moment où retentit le tocsin de la mobilisation, l’artiste, désormais rongée par la maladie et des déceptions sentimentales, est en proie à des angoisses morbides qui trouveront leur expression dans un vaste corpus de dessins hallucinatoires, intitulé Ma Ville.

© AAMBP Tous droits réservés
Contact | Admin | website by Kena